DES DEGRÉS MONOMÈRES AUX LIPTIKAS HINDOUES , par Alexandre VOLGUINE

Je n'ai jamais douté que chaque degré zodiacal possédât sa nature propre et que probablement chaque minute d'arc ait également son influence particulière (plusieurs thèmes m'ont démontré, par exemple, que 9°33' du Cancer est en rapport évident avec la navigation maritime, trait qui semble se rattacher à cette minute et non à 9°30', ni à 9°35'). Voici un inventaire des significations données par Charubel ou Alan Leo, la "Volosfera" hindoue ou les listes persanes, en un mot par la tradition purement astrologique.


Article paru dans les "Cahiers astrologiques", deuxième série, numéro 23, 1949
Avec l'aimable autorisation de Logistel

Observatoire astronomique de Jaipur - Inde
En 1938, en apprenant qu'André Costesèque appliquait aux thèmes les images attribuées aux degrés par Christian dans "L'Homme Rouge des Tuileries", j'ai souri comme ont souri des enfants s'adonnant à un jeu puéril.  Il me semblait que cet astrologue de talent gaspillait inutilement son temps.
Je n'ai jamais douté que chaque degré zodiacal possédât sa nature propre et que probablement chaque minute d'arc ait également son influence particulière (plusieurs thèmes m'ont démontré, par exemple, que 9°33' du Cancer est en rapport évident avec la navigation maritime, trait qui semble se rattacher à cette minute et non à 9°30', ni à 9°35')  mais l'Astrologie dite onomantique est un tel amas de facteurs d'origines diverses et de fantaisies personnelles, un tel ragoût indigeste qu'il vaut mieux vérifier les significations données par Charubel ou Alan Leo, la "Volosfera" hindoue ou les listes persanes, en un mot par la tradition purement astrologique et non par un onomantiste.
Cette prévention fut accentuée du fait que P. Christian prétend que sa nomenclature provient d'un ouvrage d'Auger Ferrier.  Or, je ne connais de ce dernier auteur que ses "Jugements Astronomiques" qui n'en soufflent pas mot.

Degré : Vierge
Bélier
Taureau
Gémeaux
Cancer
Lion
1 - Capricorne
Bélier
Lion
Sagittaire
Taureau
Vierge
2
"
"
"
"
"
3
"
"
"
"
"
4 - Verseau
Taureau
Vierge
Capricorne
Gémeaux
Balance
5
"
"
"
"
"
6
"
"
"
"
"
7 - Poissons
Gémeaux
Balance
Verseau
Cancer
Scorpion
8
"
"
"
"
"
9
"
"
"
"
"
10 - Bélier
Cancer
Scorpion
Poissons
Lion
Sagittaire
11
"
"
"
"
"
12
"
"
"
"
"
13 - Taureau
Lion
Sagittaire
Bélier
Vierge
Capricorne
14
"
"
"
"
"
15
"
"
"
"
"
16 - Gémeaux
Vierge
Capricorne
Taureau
Balance
Verseau
17
"
"
"
"
"
18
"
"
"
"
"
19 - Cancer
Balance
Verseau
Gémeaux
Scorpion
Poissons
20
"
"
"
"
"
21
"
"
"
"
"
22 - Lion
Scorpion
Poissons
Cancer
Sagittaire
Bélier
23
"
"
"
"
"
24
"
"
"
"
"
25 - Vierge
Sagittaire
Bélier
Lion
Capricorne
Taureau
26
"
"
"
"
"
27
"
"
"
"
"
28 - Balance
Capricorne
Taureau
Vierge
Verseau
Gémeaux
29
"
"
"
"
"
30
"
"
"
"
"



Cependant, il est possible qu'il existe (ou, plutôt, qu'il a existé) d'autres livres d'Auger Ferrier et, que la référence de P. Christian est exacte.  Quoi qu'il en soit, bien avant d'avoir vu une liste semblable (avec quelques légères modifications) et entendu mon ami Jean Hièroz affirmer que ces symboles remontent historiquement à Ben Ezra (qui n'est certainement pas leur inventeur), mon attitude vis-à-vis des recherches d'André Costesèque s'est modifiée radicalement.  Crookes et Aksakoff, qui s'adonnaient au spiritisme, devaient paraître aussi "puérils" au premier abord à leurs collègues matérialistes. 

Quelques vérifications personnelles ont changé ma première impression.En effet, il suffit d'expérimenter sans parti-pris (qui existe encore aujourd'hui chez plusieurs astrologues comme, par exemple, chez Édouard Symours) pour se convaincre du rôle joué par ces symboles zodiacaux.

Voici un dentiste né le 24 décembre 1904, 11 heures du soir, à Ricamarie (Loire).  La Lune se trouve à 1° du Lion qui désigne "un homme tenant de la main droite une tête de lion."  Supprimez le dernier mot, le symbole convient parfaitement à un dentiste.

Chez D. J. van Houtrive (né à Bruges le 24 septembre 1886, à 8 h 48 m 19 s du soir, temps de Bruxelles), bénédictin qui fut pendant plusieurs années le précepteur de la duchesse de Vendôme et auteur de plusieurs ouvrages religieux, le Soleil est à 1°41'36" de la Balance qui symbolise bien un prêtre célébrant la messe.

Dans le thème d'un capitaine au long cours né le 1er juillet 1876, à 2 heures du matin à Kiev, qui a subi quatre naufrages au cours de son aventureuse existence, Saturne en IXe maison se trouve à 8° des Poissons ("Un homme nu, dans une cuve, tenant une ceinture à la main") et désigne visiblement la ceinture de sauvetage.

Dans le thème de Mme Ludovic Nandeau, femme du célèbre journaliste (née le 1er juillet 1895, 11 heures du matin, Raincy, Seine-Saint-Denis), Mars, maître de la VIIe maison, à 20°14' du Lion (dont l'image est "Une main tenant un rouleau de papyrus déployé") désigne nettement le mari écrivain.

Des centaines d'autres "coïncidences" peuvent être citées de la même manière, sans même employer l'action par maîtrise préconisée par André Costesèque, action qui me semble aussi évidente.  Dans le thème de Jacques Benoît-Méchin (né à Paris le 1er juillet 1901, à 3 h 38 m du matin, d'après les renseignements de famille), la Lune, maîtresse de l'ascendant, est à 29° du Sagittaire, ce qui éveille la nature du 29° du Cancer "Un homme pendu à un gibet".  Elle est d'ailleurs en opposition exacte à Neptune, et le sens principal du 29° des Poissons est, selon notre auteur, la mort dans un milieu impropre à la vie (1).  Faut-il rappeler que Jacques Benoît-Méchin, un des ministres de Vichy, a été condamné à mort le 7 juin 1947, condamnation qui fut commuée, le 2 août, en celle des travaux forcés à perpétuité par le Président de la République.

Observatoire astronomique de
 Jaipur - Inde
Bien avant de me pencher sur les degrés monomères, je me suis aperçu que le 22° de la Balance semble être un des significateurs du mariage, car très souvent le passage, par direction, sur ce degré de l'Ascendant, du Milieu du Ciel ou du Soleil, correspond à cet évènement   Or, les deux chevaux figurant ce degré suggèrent l'idée du couple.  Si la nature des degrés échappe généralement aux statistiques, car il s'agit d'un facteur trop subtil, ce rapport du 22° de la Balance et du mariage est susceptible d'être démontré par ce moyen.

Chacun de ces symboles se prête à trop de significations et semble être trop influencé par la nature de la planète qui le fait ressortir, pour pouvoir être interprété dans chaque cas particulier de la même manière.

Ainsi, par exemple, le 23° de la Balance symbolisé par "Un médecin examinant un liquide à travers une fiole" figure, dans ma collection, dans le thème d'un chimiste avec Uranus et chez une fabricante de parfums avec Vénus.

L'adaptation de ces images millénaires aux conditions du moment est souvent surprenante.  Le 5° du Bélier représenté par "Deux hommes : l'un fendant du bois avec une hache ; l'autre tenant de la main droite un sceptre" a été interprété par André Costesèque comme se rapportant à la puissance et à une haute situation (2).  Or, j'ai observé une demi-douzaine de fois ce degré dans les révolutions solaires des jeunes gens expédiés pour le travail obligatoire en Allemagne en 1943 ; l'homme tenant un sceptre symbolisait dans ces cas le pouvoir qui a ordonné ce travail.

Très souvent, ces symboles sont difficiles à interpréter, mais parfois un nouvel événement survenu explique lumineusement les images obscures.  Tel est mon propre cas.  Dans mon thème de naissance, Neptune se trouve entre 0° et 1° du Cancer, et le premier de ces degrés représente "Deux hommes qui conduisent chacun un chien" ; Jupiter est placé entre 2° et 3° des Poissons "Un homme assis par terre et un homme mangeant" et le Soleil est à 11° de ce même signe "Un homme marchant avec un bâton".  Or, arrêté par la Gestapo en 1943, j'au été déporté au camp de Mauthausen où nous étions gardés par des S.S. accompagnés de chiens, où nous nous asseyons toujours par terre faute de sièges, où la maigre nourriture était un événement et où tous les condamnés de droit commun qui étaient nos chefs immédiats, portaient toujours un bâton ou une schlague pour distribuer les coups.

Observatoire astronomique de  Jaipur - Inde
J'espère que ces lignes attireront l'attention des sceptiques sur les degrés-monomères et sur l'œuvre d'André Costesèque.  Certes, Paul Choisnard, en démontrant le bien-fondé de l'Astrologie, n'a pas convaincu tous les astrologues.  La vérité a souvent besoin d'être répétée et plusieurs fois pour s'imposer: c'est la raison de cet article.

En dehors de l'Europe, il n'y a pas un homme qui doute de l'influence particulière de chaque degré.  Dans les pays islamiques, les 360° degrés du Zodiaque sont considérés comme 360 regards d'Allah, chacun différent des autres.  "Par chaque regard", dit Ibn Abbâs, "il crée et fait subsister et tue et vivifie et détrône et intronise et fait ce qu'Il veut" (3).

D'ailleurs, l'étude des divisions du Zodiaque ne doit pas s'arrêter aux degrés, mais aller plus loin, jusqu'aux minutes ou, tout au moins, aux groupes de 10 ou de 6 minutes.

Les astrologues hindous les utilisent couramment de nos jours et appliquent à toutes les 6 minutes le terme "Liptika" qui semble remonter à la plus haute antiquité car les Chaldéens désignaient par le mot "Lipta" les minutes.  Une autre preuve indirecte de l'ancienneté de ce système consiste dans le fait établi par les archéologues que les prêtres d'Uruk du troisième millénaire avant notre ère employaient simultanément la notation sexagésimale (qui semble être ici d'origine sumérienne) et la notation décimale (probablement d'origine élamite) qui ne coexistent de nos jours que dans le système des Liptikas.


Aux Indes, cette division du Zodiaque en 3 600 Liptikas est liée avec le système des périodes planétaires nommé Vimshottara-dasha, et surtout avec la division dénaire de chaque signe zodiacal ou Das'amsha.  Voici l'explication de ce dernier système d'après "Le Symbolisme Cosmique" de Sepharial (4).
Le Das'amsha est une division très importante en Astrologie hindoue qui sépare chaque signe en 10 amshas de 3° chacun, dans l'ordre des signes du Zodiaque, mais suivant l'ordre des triplicités – ordre un peu bizarre à première vue, car le premier amsha du Bélier (les trois premiers degrés du Bélier) est régi par le Bélier, le premier amsha du Taureau est régi par le Lion, le premier amsha des Gémeaux est gouverné par le Sagittaire, et ainsi de suite.  Cet ordre explique les "sautes" des maîtrises au passage d'un signe à l'autre.

Le tableau ci-dessous résume le système:

Degr :
Balance
Scorpion
Sagittaire
Capricorne
Verseau
Poissons
1
Gémeaux
Balance
Verseau
Cancer
Scorpion
Poissons
2
"
"
"
"
"
"
3
"
"
"
"
"
"
4
Cancer
Scorpion
Poissons
Lion
Sagittaire
Bélier
5
"
"
"
"
"
"
6
"
"
"
"
"
"
7
Lion
Sagittaire
Bélier
Vierge
Capricorne
Taureau
8
"
"
"
"
"
"
9
"
"
"
"
"
"
10
Vierge
Capricorne
Taureau
Balance
Verseau
Gémeaux
11
"
"
"
"
"
"
12
"
"
"
"
"
"
13
Balance
Verseau
Gémeaux
Scorpion
Poissons
Cancer
14
"
"
"
"
"
"
15
"
"
"
"
"
"
16
Scorpion
Poissons
Cancer
Sagittaire
Bélier
Lion
17
"
"
"
"
"
"
18
"
"
"
"
"
"
19
Sagittaire
Bélier
Lion
Capricorne
Taureau
Vierge
20
"
"
"
"
"
"
21
"
"
"
"
"
"
22
Capricorne
Taureau
Vierge
Verseau
Gémeaux
Balance
23
"
"
"
"
"
"
24
"
"
"
"
"
"
25
Verseau
Gémeaux
Balance
Poissons
Cancer
Scorpion
26
"
"
"
"
"
"
27
"
"
"
"
"
"
28
Poissons
Cancer
Scorpion
Bélier
Lion
Sagittaire
29
"
"
"
"
"
"
30
"
"
"
"
"
"







Le système des Liptikas dérive directement du Das'amsha, car il pose comme principe que la nature du signe qui gouverne un amsha se reflète en totalité dans cette division.  Il s'ensuit de ce principe que le premier degré (compté de 0° à 1°) du signe du Bélier correspond au premier décan de ce signe, le deuxième degré reflète la nature du second à un degré déterminé.  Voici ci-contre les correspondances des Liptikas avec les degrés:

L'emploi de ce système est très simple; quand, par exemple, on trouve dans un thème 20°7' de la Balance, on utilise non seulement la signification de ce degré (ce qu'on fait habituellement), mais aussi celle du douzième degré du Sagittaire, car la table du Das'ashma fait correspondre 19°, 20° et 21° de la Balance à ce signe, nature du douzième degré.

Sepharial et ses élèves n'utilisaient en employant ce système que les significations données par Charubel et la "Volosfera" – les clous d'or hindous (5) mais notre collaborateur Jean Provens prend aussi les données d'André Costesèque et de Maurice Wemyss et obtient, selon sa propre expression, "une extraordinaire précision".


D'ailleurs, chaque auteur ne donne généralement qu'un aspect particulier des degrés zodiacaux.  Les différentes significations ne se contredisent habituellement pas, mais se complètent à la manière des données fournies par différentes traditions au sujet des demeures lunaires (6).  C'est comme si un auteur qualifiait Mars de chaud, l'autre de violent, le troisième de sec, le quatrième de maléfique, et ainsi de suite.

Certains astrologues sont rebutés par la forme symbolique qu'ont les significations des degrés utilisées par André Costesèque et celles données par Charubel et la "Volosfera", mais pourquoi ne sont-ils pas rebutés de la même manière par la forme archaïque de la plupart des anciens traités d'Astrologie?  Chaque époque habille la même vérité selon son temps, et la forme symbolique qui les choque est cependant la plus riche de toutes.  Cette attitude est d'autant plus illogique que l'astrologue s'occupe constamment des symboles et que le nom d'une planète, par exemple, éveille en lui automatiquement toute une gamme de correspondances et d'idées – ce qui est le propre d'un symbole.
____________________________________
Notes :

(1) Les Correspondances symboliques des degrés du Zodiaque, p. 85.  Cet ouvrage est malheureusement épuisé, mais la plupart de ses indications sont répétées dans "La prédétermination de l'avenir".
(2) Idem, p. 23
(3) Cité par Frithjof Schnon (En-Nûr dans Etudes Traditionnelles n° 260, juin 1947, p. 145-146) qui ajoute que la dernière expression signifie: ce qu'aucune volonté individuelle ne saurait jamais modifier, et ce dont les individus peuvent ne pas comprendre les causes ».
(4) Cosmic Symbolism, London, 1912
(5) Ces deux ouvrages traduits par Maurice Privat sont disponibles dans la collection « Les Maîtres de l'Occultisme ».  Notons que les significations de Charubel ont été utilisées, sans citation de l'auteur, par Janduz dans « Les 360° du Zodiaque symbolisés ».
(6) Voir notre « Astrologie Lunaire ».